2018 mai - La lettre des responsables

Problème d'affichage : CLIQUEZ SUR CE LIEN

VIE FEDERALE

  • Assemblée Générale élective de Familles de France

Elle se tiendra le 9 juin et la moitié des membres du conseil d'administration seront renouvelés - 20 candidatures ont été validées par le comité juridique pour 15 postes. 

URGENT : pour les membres actifs (Fédérations départementales et associations directement affiliées) : Vous avez jusqu'au 1er juin pour :

- régler vos cotisations 2017 en mentionnant le nombre d'adhérents et de suffrages,

- envoyer votre inscription à l'AG accompagnée de votre mandat (si vous avez prévu d'assister ou de mandater une personne de votre fédération/association)

- envoyer votre pouvoir/délégation de mandat dument rempli avec le nom de la Fédération départementale ou association directement affiliée qui sera porteur de vos suffrages en cas d'absence à l'AG d'un représentant de votre structure

RAPPEL : toute demande d'amendement sur le projet de nouveaux statuts ou toute question relative à l'ordre du jour de l'AG doit être adressée par écrit au plus tard 24h avant le début de l'AG à la secrétaire générale odile.coutaudier@orange.fr

  • Le rapport d'activité 2017 de la fédération nationale qui sera présenté le 9 juin pour approbation à l'AG, est téléchargeable sur ce LIEN.

  • Dernier message du président Patrick CHRETIEN

Madame la Présidente, Monsieur le Président, chers amis,

Le 9 juin 2018, la fédération nationale Familles de France réunira son Assemblée Générale. Le conseil d’administration qui suivra le même jour désignera le nouveau Président, ou la nouvelle Présidente de notre mouvement.

En 2013, lorsque, avec mes collègues du Conseil d’Administration j’ai repris la destinée de Familles de France, l’image du mouvement avait été abîmée, souvent à cause d’incompréhensions, et les relations avec nos partenaires étaient difficiles.

Nous avons réussi à réguler cette situation.

- Avec l’UNAF, nous travaillons aujourd’hui en étroite collaboration, et nous occupons des postes stratégiques, comme le secrétariat général, la présidence de la conférence des mouvements, ou encore le contrôle des finances, puisque le trésorier adjoint est un élu issu de notre mouvement.

- Alors que la CNAF avait décidé de nous oublier, nous leur avons démontré que sur le terrain de nombreuses actions permettaient d’apporter aux familles aide et soutien, la confiance est retrouvée et une nouvelle convention est établie.

- Avec la DGCCRF, nous avons intensifié nos rapports et fait accepter l’intérêt de financements particuliers comme les opérations d’achats groupés, permettant d’équilibrer nos budgets. En conséquence, nos finances se sont assainies et nous présenterons le jour de l’Assemblée Générale un bilan bénéficiaire.

- Avec le réseau, je me suis rendu dans de nombreux départements et cela a été perçu favorablement. Je reste conscient que ce fut insuffisant alors que c’est essentiel.

- Avec les responsables politiques, nous avons également réussi à rétablir des contacts avec les gouvernements successifs, souvent pour leur expliquer notre désaccord, nos revendications mais aussi nos idées et propositions. Elles n’ont bien sûr pas toutes été retenues mais nous sommes considérés à nouveau comme des partenaires qui comptent parce que nous avons su mettre la forme à notre expression.

En 2016, notre conseil a souhaité majoritairement retravailler le projet associatif. Il est indispensable dans un mouvement comme le nôtre, que les orientations soient retravaillées régulièrement. Une démarche a été entamée avec des réflexions de fond qui auraient dû aboutir à une nouvelle feuille de route. Ce sera mon principal regret, celui de ne pas avoir réussi à convaincre l’ensemble de notre conseil, de l’intérêt de cette démarche. Alors qu’un travail très élaboré était mené, des dissensions sont apparues, qui ont conduit au départ de nos maîtres d’œuvre.

Depuis le travail a repris et se poursuit, mais des tensions sont toujours omniprésentes. Il y a des administrateurs qui ne comprennent pas que le pouvoir dans une association n’appartient pas au seul Président. C’est la force du collectif qui peut faire gagner les combats et c’est par la proposition et la construction qu’un mouvement associatif peut être fort.

Je déplore ces recherches de pouvoir et ces actions électoralistes par lesquelles un(e) candidat(e) potentiel abreuve le réseau de critiques non fondées.

Vouloir être en charge de l’animation d’un réseau et d’une équipe nécessite de créer de bonnes relations plutôt que de chercher à diviser

Je réitère ma volonté d’organiser un échange de bon sens, apaisé, juste, avec une attitude mature et responsable qui fasse de nous une force d’initiatives et de propositions. C’est dans un esprit constructif que nous devons avancer avec un dialogue permanent avec vous notre réseau, mais aussi avec nos partenaires associatifs et institutionnels.

Familles de France peut avoir encore un bel avenir, mais il faudra savoir s’adapter aux évolutions. Si la famille demeure la cellule que nous aimons et que nous voulons défendre, elle n’a plus la même forme, et son environnement change quotidiennement. Les politiques publiques qui l’accompagnent ont besoin elles aussi d’évoluer, et nous devons soutenir ce changement.

La vie associative qui nous permet elle aussi de mettre en place des projets de terrain pour les familles, prend d’autres formes et surtout a besoin d’autres moyens d’accompagnements financiers qu’il nous faut appréhender.

La fédération nationale doit être une tête de réseau, qui aide, qui forme, qui informe, qui partage, qui incite, qui soutien, qui écoute. Il faut donc choisir une représentation diversifiée par les idées, les origines culturelles et géographiques, et par les compétences. L’implication des administrateurs dans leur propre territoire est indispensable, elle est un signe fort de leur engagement.

C’est le Conseil d’Administration tout entier qui doit être le promoteur d’actions, c’est lui la force vive du mouvement. Il ne doit pas oublier qu’il n’existe que parce que des associations et des fédérations lui font confiance.

Enfin, le Conseil d’Administration devra choisir un président(e) rassembleur, capable d’accepter la diversité des idées et de ceux qui les expriment, c’est ce qui lui donnera toute la force nécessaire pour accompagner les Familles qui nous font confiance par leur adhésion.

Je vous remercie tous pour cette confiance et ce soutien, que vous m’avez accordé pendant cinq années, en particulier les administrateurs qui ont cru en notre projet, et je souhaite une très longue vie à notre mouvement.

Patrick Chrétien, Président de Familles de France, Juin 2013 – Juin 2018


  • Mes remerciements (Odile COUTAUDIER)

Administrateur national depuis 2002 et arrivant au terme de mon 4ème mandat, conformément aux statuts de Familles de France  je quitterai le conseil d'administration à l'issue de l'AG du 9 juin.

Ces 16 années ont été riches et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai :

- au côté de Patrick CHRETIEN, assumé la responsabilité de secrétaire générale depuis 5 ans,

- assuré depuis 2007 le rôle de webmaster, ce qui m'a permis de connaître vos activités, vos actions et de les relayer sur le site et dans les "info famille",

- rencontré un grand nombre d'entre vous lors des formations (mini-site, word, excel...) et lors des AG, journées du réseau (en région et à Paris).

Ensemble nous avons fait évoluer une communication strictement papier et postale, vers une communication plus réactive et numérique. Cela vous a parfois dérouté mais vous avez su vous adapter avec plein de compréhension.

J'espère que vous avez trouvé dans les "info réseau / lettres aux responsables" que je vous ai adressé mensuellement, les informations que vous attendiez.

A l'Ag du 9 juin, je remercierai vivement les présents mais je tiens à vous adresser dès maintenant un grand MERCI à tous pour ces moments de dialogues et d'échanges d'expérience, vos messages et appels téléphoniques et pour votre confiance.

Mon implication pour les familles se poursuivra néanmoins au niveau local et je souhaite le meilleur à toutes les associations et à tous les bénévoles Familles de France.

Odile COUTAUDIER, secrétaire générale 


  • RAPPEL : Consultation en ligne pour les adhérents et bénévoles de Familles de France

Le délai de la consulation en ligne du CESE est  reporté au 1er juin. 

Si vous n'avez pas encore participé et répondu au questionnaire, faites le vite ! sur ce LIEN

VIE ASSOCIATIVE

  • Appel à projet  date limite 4/09/2018 :

- Appel à projet Vieillir acteur et citoyen de son territoire

Appel à projet accompagnement choix de vie des seniors

CONSOMMATION

  • Lettre juridique au réseau #5 : Les points clés du nouveau Règlement général sur la protection des données applicable aux associations

Téléchargement sur ce LIEN :201805_CONSO_LJ5_Les-points-cles-du-RGPD.pdf

Pour mémoire voici les lettres juridiques précédentes :

201801_CONSO_LJ1-Cadrejuridique.pdf

201802_CONSO_LJ2-elections-representants-locataires.pdf

201803_CONSO_LJ3_statuts-reglement-interieur.pdf

201804_CONSO_LJ4-contenus-proteges.pdf

POLITIQUE FAMILIALE

  • Santé  Information des usagers / Dossier médical partagé

Conformément à la loi du 26 janvier 2016, le dossier médical partagé (DPM) est progressivement mis en place (rappel : notre article http://familles-de-france.org/node/3798 ). Actuellement expérimenté dans le Bas-Rhin, Bayonne, les Côtes d’Armor, le Doubs, la Haute-Garonne, l’Indre et Loire, le Puy de Dôme, la Somme et le Val de Marne, il sera déployé sur l’ensemble du territoire à partir d’octobre 2018.

Pour mieux comprendre ce nouveau dispositif et surtout le faire connaître au grand public, les CPAM propose aux représentants des usagers santé des personnes ressources pour :
- animer des réunions
- présenter le DMP
- proposer des simulations aux participants

Vous en trouverez la liste ci-dessous : ces partenaires seront à votre disposition à compter de septembre 2018.
En savoir plus : découvrir le DMP https://www.mon-dmp.fr/fr/decouvrir 

Nous tenons à votre disposition un powerpoint expliquant le DMP proposé par l'assurance maladie de la région Grand est. A demander à magali.grenouilleau@familles-de-france.org

EDUCATION

  • Scolarité et handicap / Informer les parents

La caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) publie à destination des MDPH (maisons départementales des personnes handicapées) et des autorités académiques le vademecum de la rentrée 2018 - téléchargeable sur ce LIEN. Il comprend des éléments de méthodes pour accompagner la scolarité des enfants souffrant de handicap (calendrier, équipes responsables… )

Un outil pour vos permanences d’accueil et d’information des familles pour mieux comprendre les droits et démarches autour du handicap.

Nb : pour rappel la Haute autorité de la santé publiait en début d’année un guide de prise en charge des troubles spécifique du langage et des apprentissages (TSLA) dits «troubles dys». Notre article :  http://familles-de-france.org/node/4594


  • Lire et dessiner … pour gagner des BD  - En savoir plus sur ce LIEN

Familles de France et les Editions Bamboo organisent un grand concours de dessins : jusqu’au 30 juin, vous pouvez gagner des BD.

N’hésitez pas à diffuser largement, sollicitez les enfants et les écoles, organisez un espace dessins autour de vos événements.

Le sujet de ce concours : les fables de la Fontaine.

Pour vous aider : découvrez le cours de dessin de Waltch, dessinateur et auteur de « Maître renard »  et dessinez les personnages des fables (renard, corbeau, bouc, lapin…)  - Téléchargement sur ce LIEN

Comment participer ? Téléchargez le règlement et la fiche participation sur ce LIEN

COMMUNICATION


  • Retrouvez tous les numéros du magazine "Cercle des familles" sur le site à la rubrique "PUBLICATION/NOTRE MAGAZINE" où vous pourrez le visionner et si besoin le télécharger en PDF.