2017 septembre - La lettre des responsables

  • Action solidaire pour le réseau - URGENT

Mesdames et Messieurs les président.e.s de fédération départementale et d’association locale,

Notre Mouvement se mobilise sur la suppression par le Gouvernement des personnels salariés en contrat aidé qui met en péril l’organisation et à la gestion de certaines associations et fédérations faisant appel à ces contrats.

Familles de France,  depuis début septembre, a d’ores et déjà interpellé par billet parlementaire les députés et les sénateurs à ce sujet, rencontré des représentants de l’État, pour alerter et expliquer la situation désastreuse dans laquelle se trouvent nos services associatifs : baisse des subventions et non employabilité de ces personnels.

Vous trouverez en téléchargement ICI un courrier type (à personnaliser par vos coordonnées et éventuellement vos besoins et actions) à destination du préfet de votre département pour agir ensemble, tenter de faire changer la décision du gouvernement et revenir à une situation acceptable pour le milieu associatif. 

201710_lettre-FDF-prefet-CAE.docx

Merci de nous informer en retour de votre mobilisation. 

Nous vous avons également adressé un précédent mail concernant l’enquête de l’UNAF sur le nombre de vos personnels en contrat aidé. Notre interface institutionnelle rendra ainsi compte, grâce à votre réponse, de la nécessité de prendre en compte la situation des associations familiales et du devenir de ces personnels.

Nous vous en communiquons à nouveau le lien : http://www.unaf.fr/limesurvey2/index.php?sid=14254&lang=fr

D’autre part n’hésitez pas à faire appel à notre service Vie associative pour vous renseigner sur un dispositif qui reste actif : le service civique.


  • Familles de France reçu par une conseillère de l'Elysée

Jeudi 28 septembre, Patrick Chrétien Président de Familles de France et Bernard Desbrosses, notre représentant au HCFEA (Haut Conseil à la Famille, l’Enfance et l’Age) ont été reçu à l'Elysée par Constance Bensussan, conseillère du Président de la République pour l’inclusion, l’égalité femmes hommes et la citoyenneté, à sa demande.

Madame Bensussan a d’abord fait une présentation de sa mission qu’elle a mis immédiatement en relation avec les axes fort du gouvernement en lien avec la politique familiale que sont, l’égalité femmes hommes, la parentalité, et la citoyenneté.

Après avoir écouté attentivement la présentation de notre mouvement par P Chrétien et B Desbrosses, elle a souhaité connaitre nos axes de travail et nos avis sur les domaines évoqués et surtout sur les outils nécessaires pour les travailler efficacement.

Dans une discussion très ouverte, et sans aucun tabou nous avons abordé les dossiers des établissements d'accueil du jeune enfant, qui restent insuffisants. Nous avons proposé que dans la nouvelle COG des propositions d’aménagement des financements soient étudiés afin de favoriser ces implantations en fonction des véritables besoins des familles (situation sur le territoire, horaires, coût pour les familles….) Nous avons aussi évoqué la compétence territoriale de ces établissements qui devrait passer de la commune à la communauté de commune ou métropole.

La conseillère a clairement exprimé la volonté du gouvernement de favoriser l’accueil collectif tout en réfléchissant à des critères d’attribution des places qui soient transparents et justes. 

Nous avons évoqué aussi les activités associatives périscolaires ou de loisirs qui avec la diminution des emplois aidés, et la non revalorisation sérieuse de la prestation CAF sont en péril. 

Sur la parentalité, nous avons évoqué la lourdeur du dispositif REAP et surtout la difficulté de repérer les familles en difficulté et de les faire adhérer aux actions de parentalité. Nous avons suggéré de pouvoir s’appuyer sur les personnes en charge d’enfants (éducatrices de jeunes enfants, puéricultrices, auxiliaires, personnels de l’éducation nationale) pour faire repérage et incitation puis de s’appuyer sur les associations pour réaliser les actions.

Bernard Desbrosses a évoqué le libre choix pour une femme d’assurer une vie professionnelle, ou une vie familiale, avec un accompagnement financier. Nous avons senti une réticence à cette vision du rôle de la femme.

Enfin, nous avons voulu évoquer avec Madame Bensussan les métiers difficiles pour les femmes et en particulier les métiers d’aide à la personne, qui ont et qui auront tendance à se multiplier dans l’avenir à cause du vieillissement de la population, de l’allongement de la durée de vie et de la volonté des familles de garder les personnes âgées dans leur domicile. Ils concernent de nombreuses familles.

Pour aménager l’emploi de cette population à forte proportion tenue par des femmes, des solutions techniques existent. Malheureusement les associations ou entreprises gestionnaires de ces services rencontrent en grand nombre des difficultés économiques.

Nous avons sollicité Constance Bensussan pour qu’elle répercute vers les membres du gouvernement la difficulté de ce secteur créateur d’emploi en grand nombre. 

L’objectif de la rencontre n’était pas d’évoquer la politique familiale, nous avons cependant voulu lui dire notre inquiétude sur son glissement vers une politique sociale, que nous comprenons pour les familles les plus fragiles mais que nous n’aimerions pas voir se faire au détriment des autres familles. [Lire Page sur le site ICI]


Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé lundi 11 septembre 2017 que les revenus des plans épargne logement (PEL) ouverts à partir de janvier 2018 seront  taxés à 30 %.   [suite sur ce LIEN]


  • Relation avec les médias

Interview de Patrick Chrétien sur le thème du logement

Intervention sur la baisse de l'allocation de garde d'enfant et les Alloc.Fam.

PROJET ASSOCIATIF

  • Vers un projet associatif commun ...

Partager de bons moments ou des projets, unir ces efforts pour poursuivre des buts communs, s’associer voici en quelques mots les principes de la vie associative.

Mais au quotidien, la vie associative est loin d’être « un long fleuve tranquille », les malentendus ou les désaccords sont nombreux et bien sûr chacun sera de bonne foi dans la défense de ses arguments.

Les statuts définissent les règles de bon fonctionnent et les principes généraux de la gouvernance.

Mais parce que les membres de l’association représentent des sensibilités ou des expériences diverses il faut pour s’associer s’entendre sur la façon de construire ensemble un projet commun en s’interrogeant sur par exemple :

  1. Les idées que nous défendons dans le domaine de la politique familiale
  2. Les priorités que nous fixons : éducation
  3. Les projets que nous mettons en œuvre

La question de la représentation est liée à la précédente et nous devrons faire le point sur ce que nous représentons et comment aborder notre mission de représentation dans les différentes instances dans lesquelles nous sommes présents pour porter les idées défendues par notre mouvement.

De nombreux domaines dans lesquels nous sommes susceptibles d’intervenir que ce soit le logement et la consommation ou la politique familiale par exemple, requiert un certain niveau d’expertise ; la maîtrise des outils informatiques ou de gestion sont aussi utiles pour le fonctionnement de nos associations locales.

La formation des équipes constitue donc un levier pour faire évoluer nos positions et nous permettre d’améliorer le fonctionnement de nos Associations.

Le projet Associatif constitue un cadre et une méthode pour construire dans nos fédérations un projet local répondant au mieux aux besoins exprimés.

Nous proposons donc aux Fédérations de mettre en œuvre une formation-action sur le projet local :

  1. Préciser les objectifs
  2. Planifier les actions
  3. Partager les ressources et coopérer

Ceux qui sont intéressés et souhaitent poursuivre cette démarche avec nous peuvent contacter gabrielle.parisot@familles-de-france.org  et nous élaborerons ensemble le cahier des charges de cette intervention. 

VIE ASSOCIATIVE

  • Démarches en ligne : Espace numérique dans les préfectures (PPNG) - Une aide à apporter aux familles

Les préfectures s’inscrivent dans l’avenir des territoires en choisissant de s’appuyer sur les technologies du numérique. 
Désormais, des démarches en ligne pratiques, rapides et sécurisées, à partir de sites accessibles. Plus d'info

  • Rencontre avec Monsieur Gravel, au Ministère de l'intérieur

Patrick Chrétien a rencontré au Ministère de l'intérieur Monsieur Gravel, préfet, chargé de mission sur le plan préfectures "nouvelle génération" et de la relation aux usagers

Le 19 septembre dernier, Patrick Chrétien Président de Familles de France a rencontré Monsieur Christian GRAVEL, Préfet chargé de mission sur le PPNG (Plan Préfecture "Nouvelle Génération") et de la relation aux usagers.

Monsieur GRAVEL lui a présenté la transformation des services des préfectures et sous-préfectures.

Tous les services d’accueil physique de délivrance des titres (carte d’identité, passeport, permis de conduire et immatriculation) des préfectures et sous-préfectures seront fermés sur l’ensemble du territoire d'ici la fin de l'année, et seront remplacés par des procédures dématérialisées.

L'objectif de cette réorganisation est de permettre une meilleure accessibilité à ces services et de les adapter aux nouveaux outils digitaux utilisés par les citoyens.

Deux dispositifs d’accès numériques vont entrer en vigueur :

  • La délivrance et le renouvellement des Cartes Nationales d’Identité et des Passeports.
  • La délivrance des Permis de conduire et plaques d’immatriculation.

Patrick Chrétien a souhaité mettre en avant les  difficultés qui pourraient être rencontrées par les familles et les personnes usagers de ces services, en particulier les personnes âgées, les personnes non équipées de ces dispositifs numériques, les personnes ne possédant pas un usage suffisant de la langue française ou illettrées. 

Conscient de ces difficultés, le Ministère de l'intérieur  a pris l’initiative d’ouvrir un dialogue avec les mouvements familiaux et représentants d'usagers afin de recueillir les recommandations et remarques de leurs réseaux. L’objectif de cette démarche étant justement de permettre d’anticiper ces changements et d’accompagner l’ensemble des citoyens vers ces nouvelles pratiques, plus particulièrement les publics fragiles et vulnérables.

Patrick Chrétien a profité de cette rencontre pour exprimer les difficultés que des associations pouvaient avoir avec les services de l'état. Il a proposé au Préfet que les Ministères demandent aux services d'avoir un rôle d'accompagnement dans leurs relations avec les réseaux associatifs. 

Le Préfet reste à notre écoute pour aménager les dispositifs ou intervenir sur les territoires si cela s'avère nécessaire.


  • Règlement de vos cotisations

Les tésorières remercient les fédérations et associations directement affilliées qui se sont acquittées du premier versement des cotisations 2017.

Petit rappel à ceux qui n'ont pas encore envoyé leur règlement !

POLITIQUE FAMILIALE

  • Vos services / Accès aux droits : NOUVEAU Fiche-parcours N°15 : Avoir recours à un notaire

A nos associations qui accompagnent les familles lors des différents événements qui les touchent : ces parcours sont constitués sous la forme de dossiers de 4 pages  pour une utilisation pratique et adaptable afin de vous aider dans vos activités d’information et de renseignement.

Sommaire de chaque fiche/parcours : 

  1. Présentation du parcours :   le rappel des principales étapes et les démarches à ne pas rater.
  2. Liste des droits :  Une mention des principaux droits et prestations, ainsi qu’un focus pour mieux connaître certaines aides spécifiques.
  3. Mise à disposition d’outils :  Des lettres-types, une foire aux questions, des sites utiles et des outils complémentaires en téléchargement.
  4. Référencement des services :  Les organismes et les services à référencer près de chez vous.

Voici la Fiche N°15 : Pour acheter un appartement, mettre un patrimoine en commun ou après un décès : le recours à un notaire est nécessaire. Quand et comment intervient-il ? [Télécharger ICI la fiche]

CONSTITUEZ-VOUS vite un classeur BOITE A OUTILS avec toutes les fiches et leurs précieuses informations.

Rappel des fiches précédentes à télécharger :


  • Evènement / Journée nationale des aidants le Vendredi 6 octobre

Une journée dédiée aux proches et à la famille des personnes dépendantes, qui sont les premiers mobilisés en cas de dépendance (qu'elle soit le fait d’un handicap, d’une maladie, du vieillissement, ...), et qui assurent rapidement un travail à plein temps en cas de dépendance lourde.

Objectif de la journée :

  1. soutenir tous ceux qui aident un proche au quotidien,
  2. reconnaître le rôle et la place des aidants familiaux. 

Vous participez ? Envoyez-nous le compte rendu de vos activités, votre calendrier, vos photos, afin que nous puissions constituer l’agenda de nos associations.

Organiser un événement : notre guide  à [Télécharger ICI]

Les outils de ce guide :

  1. Une liste – non exhaustive – d’événements forts, d’échelle nationale ou internationale, pour une meilleure promotion de vos activités.
  2. Quelques idées – non exhaustives – d’animations.
  3. Des ressources : supports communications, partenaires, formations.

Plus d’informations : http://www.lajourneedesaidants.fr/

EDUCATION

  • Rentrée / A vos agendas 

Prochain stage de formation : le vendredi 17 novembre 2017 : Monter une action de soutien à la parentalité

N’hésitez pas à vous inscrire, et à diffuser largement.
Des formations peuvent également être organisées chez vous : contactez-nous !
Rappel des conditions : tarifs d’inscription 27€. Prise en charge des frais de transport et d’hébergement en cas d'obligation (nuitée+petit déj jusqu’à 80€).

CONSOMMATION

Le secteur consommation vous propose une nouvelle version du guide  "Comment tenir une permanence de défense du consommateur" (mise à jour septembre 2017​).

Vous y trouverez de précieux renseignements à destinations des responsables conso de votre association: 

1. Partie I : L’agrément « défense du consommateur »
Qu’est-ce que l’agrément, Quels droits donne cet agrément ?, Mode d’emploi des subventions « consommation »
 
2. Partie II : Tenir une permanence de défense des consommateurs 
Quelle attitude adopter face à un consommateur ?, Quels sont les litiges pour lesquels une association de défense des consommateurs n’est pas compétente ?
 
3. Partie III : Régler un litige de consommation
Quelle stratégie adopter ? - La mise en demeure - La médiation - Les actions en justice
 
4. Partie IV : L’activité du secteur consommation à la fédération nationale
 
5. Partie V : Où se former ?
 
6. Partie VI : Les différentes instances consuméristes
 
7. Partie VII : Représenter les consommateurs dans des instances locales
 
8. Annexe I : La Charte éthique des bénévoles, tenant des permanences de défense du consommateur
 
9. Annexe II : Critères de répartition des subventions consommation - Mode d’emploi

TELECHARGEMENT ICI  du guide  

COMMUNICATION

Si vous rencontrez des difficultés d'affichage cliquez ICI