10.04.2020

COVID-19 : FAMILLES DE FRANCE PARTICIPE À LA CONFÉRENCE NATIONALE DE SANTÉ

Submitted by ssylva on Mon, 05/11/2020 - 10:48

La Conférence nationale de santé (CNS) est une instance consultative de démocratie en santé réunissant une très large représentation des parties prenantes du système de santé et de toutes les régions (dont 5 Outremers) de notre pays.

Familles de France, représenté par Madame Urvassée Baguant, médécin généraliste, participe au groupe de travail permanent sur le droit des usagers (GTPDU). La première réunion s'est tenue le Mercredi 1 avril 2020 et a été axée sur la crise sanitaire que traverse la France.  

Nous vous avons sollicités afin de nous apporter vos contributions sur les points d'attention considérés comme prioritaires vis-à-vis du COVID-19 et les préconisations pouvant en découler.

Nous vous remercions pour vos nombreux retours qui nous ont permis d'élaborer des stratégies utiles à l'amélioration de l'accès aux soins des patients d'aujourd'hui et de demain. 

Veuillez trouver en téléchargement la contribution de Familles de France lors de cette première réunion.

Grâce à vos retours, la CNS a adopté un avis relatif à la crise sanitaire du COVID-19, le 2 avril 2020, en urgence, à l'unanimité des membres de sa Commission permanente. Cet avis et ses 7 recommandations ont été remis à M. Olivier VÉRAN, Ministre des Solidarités et de la Santé, le 3 avril 2020.

En se fondant sur vos contributions, voici les 7 recommandations de la Conférence nationale de santé :

1.      Associer une large combinaison de mesures est nécessaire pour faire face à la crise sanitaire et casser la dynamique épidémique en cours.

2.      Renforcer, encore et toujours, une communication honnête, transparente, fondée scientifiquement, organisée et adaptée aux différents publics cibles est indispensable et indissociable d'un climat de confiance entre les acteurs.

3.      Assurer la sécurité des professionnels du secteur sanitaire, médico-social et social de santé comme de toutes les personnes exposées doit être une préoccupation de chaque instant.

4.      Prendre en compte les situations de vulnérabilité ou précarité est un impératif sur le plan de l'efficacité et de l'éthique.

5.      Assurer la continuité des soins pour toutes les personnes le nécessitant et cela malgré le contexte de crise sanitaire.

6.      Amplifier au plus vite la dynamique de recherche scientifique en lien avec la pandémie COVID-19 est un investissement d'avenir.

7.       Mettre en débat les enjeux éthiques soulevés par la lutte contre le COVID-19 ne peut être différé.

 

Les semaines et mois à venir seront à l'évidence une période cruciale.