05.10.2016

ANSES et alimentation infantile : alerte sur 16 substances

L’ANSES (Agence national de sécurité sanitaire, alimentaire et du travail) a publié son étude intitulée « Etude de l’alimentation totale infantile », qui couvre plus de 95% du régime alimentaire des enfants de moins de 3 ans, au cours de laquelle près de 670 substances ont été analysées.

Il en ressort que l’ANSES constate, globalement, un très bon niveau de maitrise sanitaire au regard des valeurs toxicologiques de référence, puisque le risque peut être écarté pour la plupart des substances évaluées. Toutefois, 16 substances ou familles de substances nécessitent, selon l’ANSES, une réduction de l’exposition, dont 9 de manière prioritaire.  Pour ces dernières, l’ANSES précise qu’un nombre non négligeable d’enfants présente une exposition aux valeurs toxicologiques de référence (notamment l’arsenic inorganique, le plomb et le nickel).

Ainsi, l’ANSES recommande des actions afin :
- de imiter l’exposition des enfants à ces substances
- d’acquérir des connaissances complémentaires permettant d’affiner les évaluations de risques.